Archives
LE SOFA

SURPOIDS : Avez-vous des cycles menstruels irréguliers ?

Si vous cumulez :

  • Des kilos difficiles à perdre
  • Des cycles menstruels irréguliers
  • Et une pilosité anormale sur le visage et le corps…

… Alors vous êtes au bon endroit. Les conseils rassemblés ci-dessous devraient pouvoir vous aider.

Vous faites face à un problème fréquent mais discret, qui vous empêche de perdre du poids.

Il s’agit d’un problème hormonal appelé syndrome des ovaires polykystiques. Il touche 10% de la population des pays développés [1].

Vos hormones sexuelles féminines (oestrogènes et progestérone) sont en déséquilibre. Cela conduit à l’apparition de kystes sur vos ovaires.

En voici les symptômes :

  • prise de poids
  • cycles menstruels irréguliers
  • pilosité anormale
  • acné
  • douleurs au niveau du pelvis
  • sauts d’humeur
  • stérilité [2]

Si vous avez ces symptômes, votre gynécologue pourra confirmer le diagnostic des ovaires polykystiques avec une échographie.

On ne connaît pas l’origine du syndrome des ovaires polykystiques. Mais on les retrouve souvent au sein d’une même famille [3].

En général, on prescrit la pilule contraceptive qui régule artificiellement vos niveaux d’hormones, et atténue les symptômes.

Autrement, on prescrit un traitement à base de :

Clomiphène (un médicament anti-oestrogènes)

et de Metformine (un médicament contre le diabète) [4].

Les femmes n’aiment pas beaucoup ces deux traitements. D’abord parce qu’ils ne permettent pas de tomber enceinte, et qu’ils comportent des effets secondaires (parfois dangereux) : nausées, migraines, baisse de la libido [5].

Pour le Dr. Low Dog, gynécologue mondialement reconnu, le syndrome des ovaires polykystiques est un problème métabolique qui se traite comme la résistance à l’insuline. Ses patientes ont connu une amélioration grâce au régime suivant [6] :

Evitez les produits laitiers et le bœuf d’origine industrielle. Ils sont bourrés d’œstrogènes pour accélérer leur croissance. Préférez le bio.

Consommez du soja bio. Le soja est connu pour sa richesse en phyto-oestrogènes (œstrogènes d’origine végétale). Une étude publiée en 2011 dans le Journal of Research in Medical Sciences a confirmé que le soja était efficace pour les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques [7]. C’est pourquoi vous pouvez manger du soja tous les jours sous toutes ses formes : tofu, lait de soja sans sucre, edamame.

Ajoutez de la cannelle à tous vos plats. Une étude parue dans la revue Fertility and Sterility a montré qu’un quart de cuillère à café de cannelle par jour réduit les symptômes métaboliques des femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques.

Faites de l’exercice. Une étude australienne a montré que 30 minutes d’exercice 5 jours sur 7 apaisent le syndrome des ovaires polykystiques. Pour des résultats optimaux, les chercheurs conseillent trois séances d’aérobique à haute intensité et deux séances de renforcement musculaire [8].

Maintenant que vous avez la solution, c’est à vous de jouer ! Et surtout, faites-moi part de vos résultats dans quelques semaines.

Bien à vous,

Eric Müller

Share This:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *