Archives
LE SOFA

MUNICIPALES : Midi à Conakry les électeurs ne se bousculent pas aux portes des bureaux de vote

Au carrefour de Bambeto, non loin de la mosquée située à quelques encablures de là, deux bureaux de vote se font face sous la surveillance chacun d’un agent en uniforme arborant des tee-shirts de l’USSEL.

Une vielle dame vient de plonger son index dans l’ancre indélébile. Un jeune électeur pointe le nez et discute avec le secrétaire qui recherche son nom sur la liste d’électeurs sous les yeux des représentants des partis politiques et autres candidats indépendants. Tournant presque les pousses. L’affluence n’est vraiment pas ça.

C’est la même chose au niveau du centre émetteur de Kipé. Sur la liste comprenant 500 noms seule une cinquantaine d’émargements. Les mêmes réalités sont valables à l’école primaire de Kipé où se trouve une bonne dizaine de bureaux de vote.

A Cosa, on note regroupement d badauds au niveau rondpoint où situe un point de contrôle qui ne laisse filtrer aucun véhicule ne portant le macaron délivrées par les autorités compétentes.

Trois bureaux de vote se trouvent à quelques pas de là. Mais, les électeurs ne sont que très peu nombreux sur les lieux.

Le constant est encore plus amer du côté de Kaloum où le centre des affaires ressemble ç une ville fantôme. Aucun mouvement avec des hommes nonchalants. Les électeurs sont très rares dans les bureaux de votre dissimilés à travers les quartiers.

 

Kerfalla KOUROUMA pour guineEtoile.com

 

Share This:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *