LE SOFA

UNE MISSION DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE A CONAKRY : Attention aux fauteurs de troubles !

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a reçu en audience ce jour une équipe de la Cour Pénale Internationale conduite par Emeric Rogier, Chef de section de l’analyse des situations de l’institution. Cette équipe, introduite par Souadou Diallo, conseillère technique auprès du ministre chargé de la justice de proximité et évènementiel, est venue faire un nouveau point avec le Ministre Cheick Sako et prendre acte de la clôture de l’instruction relative aux évènements du 28 septembre 2009.

En effet, depuis les tragiques évènements de 2009, la Cour Pénale Internationale n’a cessé d’apporter son soutien à la justice guinéenne pour que toutes les victimes soient rétablies dans leur droit. Le Chef  de section de l’analyse des situations se  réjouit de l’évolution du dossier qui est entre les mains des autorités judiciaires guinéennes. Pour Emeric Rogier, les efforts consentis par les autorités judiciaires du pays sont significatifs car un certain nombre de protagonistes vont être prochainement renvoyés devant le tribunal criminel. L’équipe de la CPI dirigée par le Chef  de section de l’analyse des situations va prendre acte des derniers développements dans l’affaire 28 septembre et discuter davantage avec le Garde des Sceaux et les autorités judiciaires des préparations nécessaires pour l’organisation d’un procès équitable dans de bonne conditions et dans un délai aussi raisonnable que possible pour toutes les parties.

Poursuivant, Emeric Rogier affirme que la CPI fait entièrement confiance aux autorités judiciaires guinéennes pour gérer ce dossier et tenir le procès dans un bref délai avec la clôture des instructions relative aux évènements du 28 septembre 2009.

Pour terminer, le Ministre Cheick Sako dira que c’est toujours un plaisir pour lui d’accueillir une mission de la Cour Pénale Internationale pour échanger autour du dossier du 28 septembre 2009. Me Cheick Sako a clairement signifié à la mission mandatée par la Procureure Générale, Fatou Ben Souda, la ferme volonté du Gouvernement guinéen de lutter contre l’impunité sous toutes ces formes, même au-delà des évènements du 28 septembre 2009.

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *