LE SOFA

RENONCEMENT DE BOUTEFLIKA: une première victoire vers un changement de système

L’annonce du président Bouteflika de renoncer à un cinquième mandat et de repousser l’élection présidentielle du 18 avril a été saluée par de nombreux observateurs qui restent toutefois prudents, et invitent à rester vigilant face aux promesses du pouvoir qui pourrait chercher à gagner du temps.

L’annonce d’Abdelaziz Bouteflika et son renoncement à un cinquième mandat résonne comme une victoire de la rue face au pouvoir algérien. Un point de vue partagé par l’opposant Ali Benflis qui préconise toutefois de rester prudent face aux promesses du pouvoir.

« Je félicite le peuple algérien pour cette victoire extraordinaire et éclatante, une victoire qu’il a gagnée grâce à son combat et son très haut niveau de lutte. C’est une lutte qui a duré le temps qu’elle a duré et qui a imposé la chute du 5e mandat qui était une hérésie et à la fois une candidature imaginaire et surréaliste. Le peuple algérien a senti que c’était de la provocation, de l’humiliation et il a fait tomber le mur de la peur », a affirmé au micro de RFI le principal opposant du président Bouteflika lors des élections présidentielles de 2004 et 2014.

Néanmoins, celui qui a renoncé à se présenter à l’élection présidentielle 2019 reste méfiant vis-à-vis de ce retournement de situation. « Il faut absolument que le peuple algérien reste vigilant pour que s’ouvre le débat véritable et aller à la fondation d’une véritable légitimité populaire », poursuit-il.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *