LE SOFA

1ERE EDITION DU SALON DES ENTREPRENEURS DE GGUINEE : Femmes et entreprenariat, un enjeu de développement au cœur des débats

L’enjeu et l’importance du développement de l’entrepreneuriat féminin n’est plus à démontrer, tant les écarts de genre dans ce domaine sont flagrants. La société tente pourtant depuis quelques années d’inverser la tendance en favorisant la promotion et le développement de l’action entrepreneuriale auprès des femmes.

L’entrepreneuriat féminin est un marqueur à la fois du progrès économique et de l’ambition et l’orientation sociale d’un pays. Dans les pays européens, des actions locales sont mises en place depuis plusieurs années afin de promouvoir cet entrepreneuriat féminin.

Depuis une dizaine d’années, l’entrepreneuriat féminin attire l’attention des institutions et est encouragé en tant qu’initiative personnelle. Le Global Entrepreneurship Monitor, organisme principal d’étude de l’entrepreneuriat au niveau mondial, suit ce phénomène et son évolution depuis 2006. Selon, un rapport publié par le GEM, il existe environ 126 millions de femmes localisées dans 67 pays qui ont créé ou qui sont en train de créer une entreprise.

L’entrepreneuriat féminin est source de performance économique. C’est en cela qu’on s’accorde à dire que nos économies seraient en meilleur santé si l’équilibre homme-femme était plus respecté dans nos économies.

De plus en plus de femmes créent des entreprises dans le monde. Selon l’OIT, elles seraient aujourd’hui entre 25% et 30%  de femmes entrepreneures. Cependant, la grande majorité d’entre elles opèrent dans des micros entreprises au potentiel de croissance limité dans une économie plutôt informelle.

De nombreux cabinets, s’accordent à dire que nos économies seraient en meilleur santé si l’équilibre homme- femme était plus respecté dans nos économies. D’où l’objectif de ce panel autour du thème femmes et entreprenariat, un enjeu de développement. Ce fut une occasion pour les panélistes de dire qu’au-delà de cet enjeu économique, ce sont nos paradigmes qu’il faut repenser, c’est-à-dire chaque individu, homme ou femme doit avoir le choix de s’investir dans ce qui lui correspond, ce qui le motive et l’anime. Les entrepreneurs recherchent un meilleur équilibre de vie, l’épanouissement personnel, l’indépendance et la cohérence et une augmentation de leurs revenus indiquent-ils.

Pour eux, les femmes entrepreneures sont sous-représentées dans les entreprises de toutes tailles. Et plus l’entreprise est grande, moins elle est susceptible d’être dirigée par une femme. Cette segmentation de l’entreprenariat en fonction du sexe permet de mettre en avant ce déséquilibre et de prendre conscience des différences et des freins afin de trouver des solutions pour y remédier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *