Politique

DOUBLE SCRUTIN: La grande crainte des ONG des droits humain

Les organisations de défense des droits humains, sous la houlette de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH), lancent une alerte : elles craignent que le pays ne « bascule dans un cycle de violences et de répression incontrôlable ».
Publicité
D’un côté, l’opposition au président Alpha Condé appelle à manifester contre le double scrutin de dimanche 1er mars, mais surtout contre le référendum de réforme de la Constitution.
De l’autre, le chef d’état-major de l’armée de terre appelle ses troupes à se mobiliser. Mais pour la FIDH, l’armée ne doit pas interférer.
Abdoul Gadiry Diallo, président de l’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH), juge la situation est critique, à trois jours du double scrutin.

To Top